08 janvier 2006

je ne suis pas là...

Jean-Claude a cinquante ans. Il est huissier de justice. Il vit seul. Il rend visite chaque dimanche à son vieux père acariâtre dans sa maison de retraite. Rien de bien drôle. Rien d’étonnant à ce qu’il traîne sa silhouette harassée dans les escaliers. D’autant qu’à son âge, son cœur fatigue. Il doit faire de l’exercice. C’est pour cela qu’il s’inscrit au cours de tango qu’il aperçoit depuis la fenêtre de son bureau. Et c’est là que, sans le vouloir, il séduit une jeune femme qui pourrait presque être sa fille. Et qu’il est... [Lire la suite]
Posté par philg à 07:28:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

07 janvier 2006

le premier jour

On aurait dit que nous le faisions exprès. L’éclaircie était tentante. Une promenade semblait bienvenue. Nous nous sommes vêtus de nos manteaux, des vieux, qui ne craignent pas l’agression de ronces sournoises. Nous avons mis nos chaussures, des vieilles, qui ne craignent pas la boue des chemins. Juste au moment où le soleil disparaissait pour longtemps sous un amas de nuages noirs et mouvants, nous nous sommes enfoncés dans le sous-bois. Nous avons descendu le sentier le long du ruisseau, en glissant à peine sur les feuilles en... [Lire la suite]
Posté par philg à 12:27:59 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
06 janvier 2006

lou pescadou

Je vous ai déjà parlé de cette adresse l’été dernier, mais que voulez-vous, quand on aime on a bien le droit de se répéter. Après être sortis de l’exposition de la collection Phillips, au musée du Luxembourg, nous sommes descendus à grands pas vers l’église Saint-Sulpice, puis nous avons tourné dans la rue Mabillon et avons pénétré dans le restaurant sans hésiter. La faim et le plaisir guidaient nos pas, nous savions où nous allions. Ce jour-là le hasard des découvertes n’était pas de mise. Bien qu’il soit déjà treize... [Lire la suite]
Posté par philg à 19:03:12 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
05 janvier 2006

feu de cheminée

Ce soir, lorsque je rentrerai, j’ôterai la grille de protection de la cheminée, avec une pelle j’enlèverai un peu de cendre froide que je verserai dans un récipient métallique (C’est important : toujours faire transiter la cendre dans un récipient métallique avant de la mettre à la poubelle. On croit que c’est éteint et il se trouve toujours une braise infime qu’on ne voit pas, mais qui fout le feu à la poubelle si on n’y prend garde. J’ai même brûlé un aspirateur, une fois.), que je laisserai dans un coin de la grange jusqu’à la... [Lire la suite]
Posté par philg à 07:53:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
04 janvier 2006

danger

C’est l’hiver. Nombre de monuments et d’églises sont emballés dans du filet vert ou gris. C’est bien notre chance. Mais il faut qu’ils se refassent une beauté. C’est l’hiver. Des images ne se feront pas. C’est l’hiver. Sur les échafaudages les romains travaillent. Ce n’est pas sans risques pour le passant.
Posté par philg à 17:53:31 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
04 janvier 2006

a côté de la plaque

« Souriez, vous êtes en Espagne » Qui n’a jamais vu dans la presse une pleine page de pub montrant un personnage poser en souriant devant un monument, un site naturel grandiose, une plage idyllique ? J’aimerais pouvoir sourire en me disant que je suis en Espagne. J’adore l’Espagne. Bien que n’en parlant aucune des langues, je m’y sens bien (je parle de la vraie Espagne, hein, pas des stations balnéaires surpeuplées). Souriez, vous êtes filmé, euh, en Espagne. La dernière fois que j’ai vu cette réclame, elle montrait un... [Lire la suite]
Posté par philg à 08:52:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

03 janvier 2006

la grue

A travers ma fenêtre sale à barreaux, je vois un échassier se dégager en contre jour sur un ciel prometteur. Le moutonnement gris est strié de veines lumineuses. Parfois il se déchire et de brèves trouées bleues se forment. Je vois un échassier. Jaune. Un échassier de métal jaune, structure arachnéenne, avec un nom écrit dessus. Le nom de l’entreprise de travaux publics qui comble inlassablement de matériaux et de béton le trou destiné à abriter le grand théâtre. Je vois l’échassier. Jaune. Et immobile. Pourtant dans la cabine,... [Lire la suite]
Posté par philg à 08:33:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
02 janvier 2006

le gui

La Petite se demande comment on va faire pour se faire des bisous sous le gui. Puisqu’il n’y a pas de gui. Ça la chiffonne pas mal, cette histoire qu’il n’y ait pas de gui, déjà que nous n’avons pas de sapin de noël. Un coup d’œil dehors me permet de constater qu’une éclaircie ensoleille le jardin. Je dis à la Petite de mettre son manteau, son bonnet, ses gants, on va aller en chercher, du gui. Toute contente elle glisse sa petite main dans la mienne et nous partons dans le chemin goudronné qui mène en bas du village. ... [Lire la suite]
Posté par philg à 17:38:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
02 janvier 2006

ocre

Sur la place de la fontaine de Trevi, sur la place du Panthéon, sur la place Navona, près de la chapelle Santa-Barbara, dans une rue pavée, dans le Trastevere, sur la place d'Espagne, sur le Campo de Fiori, sur le Capitole, sur la place Saint-Jean de Latran, les murs de Rome se parent de toutes les nuances de l'ocre.
Posté par philg à 09:00:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
01 janvier 2006

sincères

Je vous souhaite une année 2006 douce et bénéfique !
Posté par philg à 02:00:00 - Commentaires [9] - Permalien [#]