12 janvier 2006

poésie ininterrompue

« Il ne faut pas de tout pour faire un monde il faut Du bonheur et rien d’autre »                                                Paul Eluard J’ai lu ces vers en entête d’un roman récemment, ils ont résonné en moi et ils m’ont rappelé le temps où je me complaisais dans la lecture du vieux Paul. J’ai lu ces vers. Puis j’ai lu le roman. Et je n’ai pas envie de vous... [Lire la suite]
Posté par philg à 07:55:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

11 janvier 2006

risotto au fenouil

La Petite a demandé du risotto au fenouil. Bon, ok, à six ans elle ne l’a pas dit comme ça. C’était plutôt, tu sais bien du riz dans le grand plat, avec des trucs dedans. Quel genre de trucs, ai-je demandé. Des petits bouts de viande, a-t-elle répondu. Bon : ça veut dire des lardons. Mais encore ? Des trucs verts, a-t-elle ajouté. Là, ça cible un peu le problème : ce sont les branches du fenouil. Je ne vois pas ce que j’aurais pu mettre de vert autrement, je ne suis pas un adepte du petit pois ni du haricot vert. Du poireau, du... [Lire la suite]
Posté par philg à 10:11:58 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
10 janvier 2006

petite ville

Imaginons une petite ville. Ou plutôt non, n’imaginons pas. Imaginez, vous. Et moi je parlerais d’une petite ville que je connais un peu. Imaginez cette petite ville. Elle serait peuplée d’environs cinq mille habitants. Elle serait située dans l’est du pays, au carrefour de deux grandes voies de communication. Elle serait entourée de hautes falaises, lovée à l’entrée d’une courte reculée. Elle serait veillée par une haute croix de métal, fichée sur la plus proche de ces falaises et qu’on appellerait la Croix du Dan. Imaginez... [Lire la suite]
Posté par philg à 07:40:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
09 janvier 2006

john akii-bua

Cette année-là je m’étais acheté mon premier cahier à spirale. Un cahier tout simple, assez épais, avec une couverture cartonnée jaune sans fioritures. Pas comme on les fait maintenant. Dans ce cahier je recopiais les poèmes que je griffonnais à la hâte sur n’importe quel support, même des tickets de métro. Cette année-là je promenais mon ennui le long des caniveaux. J’errais longuement dans les rues pavillonnaires de la ville, que je me forçais à trouver laides : je vilipendais dans mon cahier ces maisons à soubassement de... [Lire la suite]
Posté par philg à 18:39:58 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
08 janvier 2006

je ne suis pas là...

Jean-Claude a cinquante ans. Il est huissier de justice. Il vit seul. Il rend visite chaque dimanche à son vieux père acariâtre dans sa maison de retraite. Rien de bien drôle. Rien d’étonnant à ce qu’il traîne sa silhouette harassée dans les escaliers. D’autant qu’à son âge, son cœur fatigue. Il doit faire de l’exercice. C’est pour cela qu’il s’inscrit au cours de tango qu’il aperçoit depuis la fenêtre de son bureau. Et c’est là que, sans le vouloir, il séduit une jeune femme qui pourrait presque être sa fille. Et qu’il est... [Lire la suite]
Posté par philg à 07:28:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
07 janvier 2006

le premier jour

On aurait dit que nous le faisions exprès. L’éclaircie était tentante. Une promenade semblait bienvenue. Nous nous sommes vêtus de nos manteaux, des vieux, qui ne craignent pas l’agression de ronces sournoises. Nous avons mis nos chaussures, des vieilles, qui ne craignent pas la boue des chemins. Juste au moment où le soleil disparaissait pour longtemps sous un amas de nuages noirs et mouvants, nous nous sommes enfoncés dans le sous-bois. Nous avons descendu le sentier le long du ruisseau, en glissant à peine sur les feuilles en... [Lire la suite]
Posté par philg à 12:27:59 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

06 janvier 2006

lou pescadou

Je vous ai déjà parlé de cette adresse l’été dernier, mais que voulez-vous, quand on aime on a bien le droit de se répéter. Après être sortis de l’exposition de la collection Phillips, au musée du Luxembourg, nous sommes descendus à grands pas vers l’église Saint-Sulpice, puis nous avons tourné dans la rue Mabillon et avons pénétré dans le restaurant sans hésiter. La faim et le plaisir guidaient nos pas, nous savions où nous allions. Ce jour-là le hasard des découvertes n’était pas de mise. Bien qu’il soit déjà treize... [Lire la suite]
Posté par philg à 19:03:12 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
05 janvier 2006

feu de cheminée

Ce soir, lorsque je rentrerai, j’ôterai la grille de protection de la cheminée, avec une pelle j’enlèverai un peu de cendre froide que je verserai dans un récipient métallique (C’est important : toujours faire transiter la cendre dans un récipient métallique avant de la mettre à la poubelle. On croit que c’est éteint et il se trouve toujours une braise infime qu’on ne voit pas, mais qui fout le feu à la poubelle si on n’y prend garde. J’ai même brûlé un aspirateur, une fois.), que je laisserai dans un coin de la grange jusqu’à la... [Lire la suite]
Posté par philg à 07:53:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
04 janvier 2006

danger

C’est l’hiver. Nombre de monuments et d’églises sont emballés dans du filet vert ou gris. C’est bien notre chance. Mais il faut qu’ils se refassent une beauté. C’est l’hiver. Des images ne se feront pas. C’est l’hiver. Sur les échafaudages les romains travaillent. Ce n’est pas sans risques pour le passant.
Posté par philg à 17:53:31 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
04 janvier 2006

a côté de la plaque

« Souriez, vous êtes en Espagne » Qui n’a jamais vu dans la presse une pleine page de pub montrant un personnage poser en souriant devant un monument, un site naturel grandiose, une plage idyllique ? J’aimerais pouvoir sourire en me disant que je suis en Espagne. J’adore l’Espagne. Bien que n’en parlant aucune des langues, je m’y sens bien (je parle de la vraie Espagne, hein, pas des stations balnéaires surpeuplées). Souriez, vous êtes filmé, euh, en Espagne. La dernière fois que j’ai vu cette réclame, elle montrait un... [Lire la suite]
Posté par philg à 08:52:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]