29 novembre 2007

pêche à l'étang (2)

Je me suis arrêté au stop pour traverser la départementale. Il n’y avait personne, enfin je crois, mais je suis pour le respect des règlements en matière de sécurité routière. Je n’ai pas la science conductrice infuse et je commets mon lot de fautes d’inattention, mais je jure sur la tête de mon chat que je ne fais pas exprès. Je m’arroge donc le droit de fustiger tous les crétins (et crétines, n’allez pas croire que je sois sexiste) qui achètent des bagnoles sans clignotants, sans accélérateurs ou sans possibilité de rouler sur la... [Lire la suite]
Posté par philg à 12:33:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 novembre 2007

pêche à l'étang (1)

Le réveil a sonné à six heures et demie. Ce n’est pas une heure pour un samedi. D’autant que je n’ai pas bien dormi. A cinq heures moins le quart, j’ai entendu partir ceux qui devaient se lever tôt. Je n’ai pas à me plaindre, non, puisque moi, je suis resté au lit. Je suis content d’avoir entendu sonner le réveil, dans un sens. Parce que la dernière fois que je m’en étais servi, je ne l’avais pas entendu et je m’étais levé pour aller travailler à l’heure où habituellement je quitte l’appartement. En fait je n’ai pas su si je ne... [Lire la suite]
Posté par philg à 16:31:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 novembre 2007

noir

... ou plutôt l'illusion du noir.
Posté par philg à 16:06:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 novembre 2007

bleu

L'émotion du retour...
Posté par philg à 11:36:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 novembre 2007

rouge

Petite devinette fastoche : de quelle fleur s'agit-il ?
Posté par philg à 11:35:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
21 novembre 2007

vert

Rêver un départ ?
Posté par philg à 18:46:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

20 novembre 2007

orange

Souviens-toi : tu portais souvent une longue robe en coton imprimé, une de ces robes qu’on achetait à l’époque dans des boutiques obscures sentant le patchouli. Une robe orange. Tu noteras que je n’ai pas dit, souviens-toi de ce vallon orange qui s’étendait à nos pieds. Pourtant, pour moi le vallon est resté orange. Parce que parfois il faisait beau. Et qu’alors nous le contemplions jusque tard le soir, jusqu’à ce que le couchant disparaisse derrière les collines. Le vallon. Avec cette ferme au premier plan qui... [Lire la suite]
Posté par philg à 11:01:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
19 novembre 2007

jaune

Posté par philg à 08:39:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 novembre 2007

billes

Indifférent aux passants qui arpentent la rue à grandes enjambées, un jeune garçon est assis en équilibre instable, les jambes repliées sous lui, sur le seuil d’une porte étroite ouvrant entre deux vitrines. Il monologue, entièrement absorbé par son occupation du moment : il joue aux billes. Tiens, il y a donc encore des enfants qui jouent aux billes, de nos jours ? Je soulève le rideau de la mémoire. La vitre reste embuée. Je distingue vaguement une cour d’école. Des marronniers aux feuilles roussies. Des petits groupes de... [Lire la suite]
Posté par philg à 08:58:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 novembre 2007

nuisance

Je hais les chiens. Ça vous fait râler ? Tant pis. Non, en fait j’exagère, je ne hais pas les chiens. Il en est même que j’aime beaucoup, à commencer par la petite chienne de mes beaux-parents qui me fait la fête à chaque fois qu’elle me voit, il suffit de peu de choses, un peu de bienveillance, quelques croûtes de fromage… Ce que j’abhorre, plutôt, ce sont les propriétaires de chiens, les pignoufs qui se croient autorisés à laisser leurs bestioles s’égosiller à longueur de jour et de nuit, et surtout, ceux qui se croient... [Lire la suite]
Posté par philg à 13:10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]