23 novembre 2007

rouge

Petite devinette fastoche : de quelle fleur s'agit-il ?
Posté par philg à 11:35:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

21 novembre 2007

vert

Rêver un départ ?
Posté par philg à 18:46:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 novembre 2007

orange

Souviens-toi : tu portais souvent une longue robe en coton imprimé, une de ces robes qu’on achetait à l’époque dans des boutiques obscures sentant le patchouli. Une robe orange. Tu noteras que je n’ai pas dit, souviens-toi de ce vallon orange qui s’étendait à nos pieds. Pourtant, pour moi le vallon est resté orange. Parce que parfois il faisait beau. Et qu’alors nous le contemplions jusque tard le soir, jusqu’à ce que le couchant disparaisse derrière les collines. Le vallon. Avec cette ferme au premier plan qui... [Lire la suite]
Posté par philg à 11:01:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
19 novembre 2007

jaune

Posté par philg à 08:39:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 novembre 2007

billes

Indifférent aux passants qui arpentent la rue à grandes enjambées, un jeune garçon est assis en équilibre instable, les jambes repliées sous lui, sur le seuil d’une porte étroite ouvrant entre deux vitrines. Il monologue, entièrement absorbé par son occupation du moment : il joue aux billes. Tiens, il y a donc encore des enfants qui jouent aux billes, de nos jours ? Je soulève le rideau de la mémoire. La vitre reste embuée. Je distingue vaguement une cour d’école. Des marronniers aux feuilles roussies. Des petits groupes de... [Lire la suite]
Posté par philg à 08:58:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 novembre 2007

nuisance

Je hais les chiens. Ça vous fait râler ? Tant pis. Non, en fait j’exagère, je ne hais pas les chiens. Il en est même que j’aime beaucoup, à commencer par la petite chienne de mes beaux-parents qui me fait la fête à chaque fois qu’elle me voit, il suffit de peu de choses, un peu de bienveillance, quelques croûtes de fromage… Ce que j’abhorre, plutôt, ce sont les propriétaires de chiens, les pignoufs qui se croient autorisés à laisser leurs bestioles s’égosiller à longueur de jour et de nuit, et surtout, ceux qui se croient... [Lire la suite]
Posté par philg à 13:10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 novembre 2007

fumée

Elle fumait. C’était dans le temps, car maintenant, même s’il lui arrive de succomber parfois, elle n’en fait plus une habitude, elle se contente de taper une cigarette à une collègue, ce que je ne peux pas observer, ou à l’occasion d’une fin de repas, à notre gendre ou à notre fille n°2. En bref elle n’achète plus de cigarettes. Dans le temps, donc, Elle fumait. Quant à moi je n’ai jamais eu ce travers. La fumée des autres me laissait la plupart du temps indifférent, à moins qu’on me l’envoie ostensiblement au visage, et à... [Lire la suite]
Posté par philg à 09:20:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 novembre 2007

prendre sa main

J’avais dix-sept ans. Ma sœur, quatorze. Ce samedi après-midi elle organisait une boum dans le garage. L’ambiance était torride, la limonade coulait à flot. L’exiguïté du lieu ne nous avait pas rebutés, mon copain Jacques et moi. Nous nous étions joints à la fête. Bientôt les longs cheveux d’une fille s’éparpillaient sur mon t-shirt et me chatouillaient le nez, tandis que nous tournions lentement, enlacés au rythme d’un slow langoureux (mes neurones n’ont pas retenu lequel). Martine. Une des rares personnes présentes que je... [Lire la suite]
Posté par philg à 16:36:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
12 novembre 2007

un singe...

Nous sommes assis devant la table, face à face. Elle se gave de sudokus. C’est compulsif, dit-elle. Ne peut pas s’en passer. Fallait pas les acheter, m’enfin. Dans la cuisine, ça mijote doucement. En attendant je remplis distraitement une grille de mots fléchés. Parfois j’essaie de la tirer de son occupation. Eberluée, elle me regarde par-dessus ses lunettes. Elle fronce les sourcils, vaguement agacée. Je lui fais sans doute perdre le fil de ses cogitations. Mais je m’en moque. Ça m’amuse de lui poser une colle, comme ça en... [Lire la suite]
Posté par philg à 12:49:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 novembre 2007

platane

A la lumière blafarde des couloirs souterrains succède l’éclat d’une radieuse journée d’automne. Venant de l’arsenal, le soleil inonde les marches grises et tente en aveuglant le passant de s’immiscer dans l’antre sombre du métro. Sur une des marches grises gît une feuille. Elle s’est échappée d’un des platanes ombrageant le boulevard Henri IV. Une feuille fauchée dans la force de l’âge, point trop jaunie, à peine crispée. On pourrait croire qu’elle s’est aventurée là juste un instant, et qu’elle s’apprête à regagner... [Lire la suite]
Posté par philg à 13:41:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]