Aux alentours de 17h, il nous semble assez naturel de faire une pause à la terrasse d’un débit de boisson pour y déguster une bière. La bière est une spécialité de partout et notamment écossaise. Nous nous asseyons donc à une table avenante et nous attendons. En vain. L’établissement est pourtant ouvert. Ma petite-fille m’accompagne à l’intérieur pour commander. Il y a pas mal de bonshommes accoudés au zinc, une télé qui diffuse du sport et des pompes à bière en nombre raisonnable. Parfait. Sauf que. Au moment où je tente de passer commande, la serveuse demande l’âge de la petite. J’explique qu’elle aura dix-huit ans dans quelques jours… Pas possible. Elle n’a pas droit à la bière. Qu’à cela ne tienne, elle se contentera d’un soda. Toujours pas possible. En fait elle n’a pas le droit d’entrer dans le pub, ni à la terrasse  puisqu’elle n’a pas encore dix-huit ans. L’idée m’effleure de l’envoyer faire une nouvelle exploration du Primark voisin pendant qu’Elle et moi consommons, mais non, ce n’est pas sympathique. Nous nous passons donc de bière et apprenons par la même occasion que les règles britanniques en matière de consommation d’alcool par les jeunes sont bien plus sévères que chez nous. Par contre pas de problème dans les restos lorsqu’il s’agit d’accompagner agréablement son repas. Du coup le soir même nous pouvons enfin tester d’excellentes ales de la région. 

WP_20170714_20_08_29_Pro