30 décembre 2014

le chêne à voeux

Le tapis de feuilles tombées était trompeur : nous avions glissé à plusieurs reprises sur le sol glaiseux. Au centre d’une clairière, un chêne majestueux nous tendait ses branches. Nous triturions notre mémoire, à la recherche de légendes enfouies, où il serait question de magie. Nous levions les yeux vers le ciel, enserré dans les branches nues que par moment un soleil timide illuminait. On pouvait imaginer n’importe quoi de terrifiant, les contes regorgeant de maléfices. Toutefois mon optimisme chronique me faisait voir des... [Lire la suite]
Posté par philg à 18:48:54 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

19 décembre 2014

l'envers du décor

Bientôt je connaîtrai l’envers du décor. Pour quelques jours de vacances, je vivrai dans l’envers du décor. Le décor, ou son envers en l’occurrence, reste pour moi le lieu des vacances. Je m’explique. Le décor que j’évoque est celui que j’apercevais autrefois depuis la chambre que j’occupais chez ma grand-mère, lors de mes périodes de farniente. Un pré à l’herbe grasse. Quelques montbéliardes. Au loin, la ligne sombre de la forêt, dominée, lorsqu’il faisait beau, par l’échine bleutée des premiers monts. En bas du pré, la silhouette... [Lire la suite]
Posté par philg à 14:33:02 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
16 décembre 2014

matin blanc

Posté par philg à 22:06:08 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
08 décembre 2014

l'ange au sourire

Dans la chambre noire, nous observions monter son sourire. C’est ce que nous disions : monter. Du plus loin que je me souvienne, je me demande si la fille avait un nom. Elle n’était pas nom. Elle était sourire. Un genre de sourire énigmatique, comme celui de la Joconde, tu vois. En fait tu ne sais même pas si elle sourit vraiment. Et ça tu ne le remarques que lorsque ce sourire a enfin fini de monter. Tu comptes quelques minutes pour être sûr. Puis tu la fixes. Dans la lumière inactinique, tu la regardes enfin. Et tu ne sais pas... [Lire la suite]
Posté par philg à 22:28:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 décembre 2014

la saison des cadeaux

Vous avez lu "CARAVAN" ? Vous l'avez aimé ? Alors, n'hésitez pas, offrez un livre dédicacé ! Une chance, il m'en reste quelques uns...
Posté par philg à 12:33:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 novembre 2014

arbre à pain

Dans mon jardin pousse un arbre à pain. Cette phrase est une grosse métaphore, qu’on se le dise. Seuls les mots dans, mon, un et arbre sont vrais. Quant au reste… Je dis « mon jardin », mais ce n’est pas vrai. L’arbre est planté dans un coin de la cour. Il y a des années maintenant, des amis chers sont venus quelques jours en villégiature chez nous. Ils ont apporté cet arbre en cadeau. Un arbre « du pays », qui était alors encore gringalet, et dont je ne savais que faire dans l’instant, car l’heure n’était pas... [Lire la suite]
Posté par philg à 15:29:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

18 novembre 2014

danse

C’était une soirée festive. La joie était parmi nous. Nous nous contentions de sourire et de bouger. Pour échanger des paroles, il nous aurait fallu sortir et nous éloigner sur le boulevard. Nous n’en éprouvions pas l’envie. La villa crachait ses décibels sur le quartier. À l’intérieur se produisait un orchestre traditionnel avec chanteur, dont j’appréciais les accents parfois andalous. Dehors, les invités étaient accueillis à grand renfort de trompes et de percussions, jouées par des hommes en rouge dont on disait qu’ils étaient... [Lire la suite]
Posté par philg à 21:57:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 novembre 2014

panoramique

Sur les hauteurs de la ville, en marge des campagnes abandonnées et des cités en devenir, le boulevard se déploie, sinue et ondule à la manière furtive d’un serpent. D’un côté les hauts murs et les portails électriques dissimulent la luxuriance des villas et des jardins. La saison n’est plus aux rires échappés des piscines, maintenant les branches tendues par-dessus les grilles, lourdes de grenades mures, aiguisent la gourmandise. Laissons passer un tramway, symbole pimpant de modernité, pour traverser la chaussée. Le boulevard est un... [Lire la suite]
Posté par philg à 22:23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 novembre 2014

les livres qui ont marqué votre vie

  J’ai lu quelque part ces mots : « les livres qui ont marqué votre vie. » Avec un point tout court ou avec un point d’interrogation ? Je ne sais plus. Mon regard a aussitôt fui. Toujours est-il que cela m’a interpellé. Ce serait une bonne question, de savoir quels livres ont marqué ma vie. Mais une question difficile. Comment répondre ? J’en ai lu tant. Pas assez, certes, mais beaucoup quand même. Et ma mémoire s’extériorise difficilement sur commande. Je suppose que nombreux parmi eux sont ceux qui... [Lire la suite]
Posté par philg à 13:09:02 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
02 novembre 2014

les galets

J’ai maintenant deux galets. J’en suis l’heureux possesseur. Ce ne sont que des cailloux, direz-vous. Certes. Mais leur valeur est inestimable. Le premier se trouve dans la poche droite de ma veste. Je le triture parfois en marchant. Celui-ci, Elle l’a ramassé sur la plage et me l’a offert. Elle y a mis son cœur, voici maintenant quatre ans, juste avant que nous allions découvrir le crabe sculpté sur la façade d’une église de l’île de Ré. Le présage de cette trouvaille était évident, alors mon galet m’aiderait, tel un talisman, à... [Lire la suite]
Posté par philg à 22:02:31 - - Commentaires [6] - Permalien [#]