02 juillet 2012

en sologne

Que seront nous jours ? De quels bonheurs seront-ils écrits ? On ne peut imaginer, n’est-ce pas, que du sombre vienne gâcher les photos. En songe nous verrions la mer. Nous contemplerions le vent agitant une houle de blé murs. Sous de gros nuages noirs ? Soit. Du moment qu’il ne pleut pas. Et même si. La fenêtre d’une chambre ouverte sur le chant de l’averse martelant les tuiles. Nous nous rappellerions ensemble de ce couchant de printemps qui enflammait le papier peint suranné d’une chambre d’hôtel, quelque part en... [Lire la suite]
Posté par philg à 13:36:10 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

29 juin 2012

le sens de la marche

L’autre matin j’ai participé à un concours de circonstances et j’ai gagné seize minutes d’attente sur le banc en alu hi-tech d’un arrêt de bus. Bon. Attendre un bus plus d’un quart d’heure à l’heure de l’embauche, et qui plus est sur une ligne dite structurante (ineptie dénichée sur le site de la compagnie), tu m’étonnes que les gens préfèrent aller en bagnole jusqu'au centre ville. Bref, toujours est-il qu’assis sur le banc en alu ail teck je lisais le bouquin désopilant que je trimballe au cas où dans ma sacoche. C’est un roman,... [Lire la suite]
Posté par philg à 13:42:49 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
25 juin 2012

l'orge

Tandis que nous cheminions au bord de la rivière, les bras déjà hérissés par la fraîcheur du soir, me sont revenus des souvenirs de sentiers d’ombre. Je revoyais le cours d’eau de mon enfance, dont les rives n’avaient encore pas été aménagées pour la promenade. C’était une paisible rivière francilienne, qui s’alanguissait parmi des massifs d’orties, sous l’abri inquiétant des peupliers trembles. Des pas incertains dans la glaise avaient fini par tracer une vague sente serpentant entre divers obstacles plus ou moins naturels, dont des... [Lire la suite]
Posté par philg à 12:50:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juin 2012

l'homme normal

En descendant prendre mon train, l’autre soir, j’ai croisé un type sans signe particulier, normal, b… NON. Normal, ça n’existe pas. N’en déplaise à notre bien aimé président. Chacun a sa part d’anormalité. Moi le premier, vous pouvez me croire. Bref, le type n’offrait à première vue aucune particularité notable, si ce n’est qu’il tenait à la main gauche un petit bouquet de fleurs. Oui, je descends pour prendre mon train. Je travaille dans une ville pentue, c’est pour ça. J’espère que cela n’indispose personne. Je suppose que le... [Lire la suite]
Posté par philg à 13:13:22 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
18 juin 2012

la joie

La joie est partout, si on veut bien. Il suffit d’être attentif. Tu voulais savoir alors je te le dis : de la joie, pure et dure, de celles qui font que le lieu et l’instant nous appartiennent à jamais, lorsqu’après avoir déniché le chemin de la lande non loin d’un très gros chêne-vert, tel que c’était indiqué sur le livre, je me suis accroupi dans les hautes herbes pour jouer avec la moire des couleurs primaires. Et encore quand j’ai travaillé la lumière épousant des épis d’orge. Ou quand la marée haute miroitait sous le pont de... [Lire la suite]
Posté par philg à 13:28:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
15 juin 2012

C'est pour bientôt

J'ai signé le "Bon à Tirer"...
Posté par philg à 09:09:54 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

11 juin 2012

en nos premières vacances

Te souviens-tu de ces jours heureux ? Nous vivions nos premières vacances ensemble, il y de cela des siècles. Une parenthèse d’une petite semaine, ou peut-être bien deux, à nous tenir chaud emmitouflés dans les pampres échevelés du mistral. Je ne servais à rien, mais on m’avait déclaré bon pour le service, quelques mois plus tôt, et voilà que j’avais obtenu la permission de t’emmener en voyage pour quelques jours. Quand on m’avait parlé de service, j’avais entrevu la possibilité de peaufiner des engagements meurtriers au tennis... [Lire la suite]
Posté par philg à 13:15:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
08 juin 2012

enchaînement

10h00 et quelques : Ding ! SMS de fille n°3 qui vient de passer l’oral d’un concours administratif. Ouf, c’est fini pour elle. Mais smiley faisant la tête. Question saugrenue à propos de Maurice André. Elle dit qu’elle n’est pas calée en musique. J’espère seulement qu’elle ne s’est pas fourvoyée en dissertant à propos de jazz. Ceci dit je ne sais rien de ce trompettiste. 10h10 et quelques : Maurice André circonvolutionne dans gougueule et vikipédia. Il y en a une tartine. Je n’ai pas envie de lire tout ça, d’ailleurs... [Lire la suite]
Posté par philg à 09:14:03 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
04 juin 2012

la carte d'aragon

J’aurais aimé trouver une carte d’Aragon récente, pour cet été. Ma brève quête a été déçue et je me suis contenté d’acheter le programme télé de la semaine. Je ne sais même pas pourquoi j’achète ça. Je n’ai pas eu le temps depuis longtemps de remplir la grande grille des mots fléchés. Quant à parler de la programmation proprement dite… J’ai souvent la sensation d’un vide abyssal. Il me semble bien avoir repéré qu’ils vont jusqu’à pousser le vice en remplaçant mon polar habituel par un match de foot. Qui regarde encore les matches de... [Lire la suite]
Posté par philg à 19:02:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
31 mai 2012

sur la route

Sur la route. Je me souviens avoir été en arrêt devant une affiche, dernièrement, tandis que nous arpentions les trottoirs de la ville. Dois-je ajouter : en tentant d’éviter les gouttes de pluie ? Parce que dernièrement… Mais, oui, tu sais bien, a dit Elle. Non, je ne savais pas. On a fait un film de « sur la route », et je l’ignorais. Je ne sais pas comment elle avait été informée de ça. Nous irons voir le film lorsqu’il passera dans notre salle habituelle, assurément. Je serai sûrement surpris de ne pas retrouver... [Lire la suite]
Posté par philg à 20:35:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]