18 juin 2012

la joie

La joie est partout, si on veut bien. Il suffit d’être attentif. Tu voulais savoir alors je te le dis : de la joie, pure et dure, de celles qui font que le lieu et l’instant nous appartiennent à jamais, lorsqu’après avoir déniché le chemin de la lande non loin d’un très gros chêne-vert, tel que c’était indiqué sur le livre, je me suis accroupi dans les hautes herbes pour jouer avec la moire des couleurs primaires. Et encore quand j’ai travaillé la lumière épousant des épis d’orge. Ou quand la marée haute miroitait sous le pont de... [Lire la suite]
Posté par philg à 13:28:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

15 juin 2012

C'est pour bientôt

J'ai signé le "Bon à Tirer"...
Posté par philg à 09:09:54 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
11 juin 2012

en nos premières vacances

Te souviens-tu de ces jours heureux ? Nous vivions nos premières vacances ensemble, il y de cela des siècles. Une parenthèse d’une petite semaine, ou peut-être bien deux, à nous tenir chaud emmitouflés dans les pampres échevelés du mistral. Je ne servais à rien, mais on m’avait déclaré bon pour le service, quelques mois plus tôt, et voilà que j’avais obtenu la permission de t’emmener en voyage pour quelques jours. Quand on m’avait parlé de service, j’avais entrevu la possibilité de peaufiner des engagements meurtriers au tennis... [Lire la suite]
Posté par philg à 13:15:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
08 juin 2012

enchaînement

10h00 et quelques : Ding ! SMS de fille n°3 qui vient de passer l’oral d’un concours administratif. Ouf, c’est fini pour elle. Mais smiley faisant la tête. Question saugrenue à propos de Maurice André. Elle dit qu’elle n’est pas calée en musique. J’espère seulement qu’elle ne s’est pas fourvoyée en dissertant à propos de jazz. Ceci dit je ne sais rien de ce trompettiste. 10h10 et quelques : Maurice André circonvolutionne dans gougueule et vikipédia. Il y en a une tartine. Je n’ai pas envie de lire tout ça, d’ailleurs... [Lire la suite]
Posté par philg à 09:14:03 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
04 juin 2012

la carte d'aragon

J’aurais aimé trouver une carte d’Aragon récente, pour cet été. Ma brève quête a été déçue et je me suis contenté d’acheter le programme télé de la semaine. Je ne sais même pas pourquoi j’achète ça. Je n’ai pas eu le temps depuis longtemps de remplir la grande grille des mots fléchés. Quant à parler de la programmation proprement dite… J’ai souvent la sensation d’un vide abyssal. Il me semble bien avoir repéré qu’ils vont jusqu’à pousser le vice en remplaçant mon polar habituel par un match de foot. Qui regarde encore les matches de... [Lire la suite]
Posté par philg à 19:02:20 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
31 mai 2012

sur la route

Sur la route. Je me souviens avoir été en arrêt devant une affiche, dernièrement, tandis que nous arpentions les trottoirs de la ville. Dois-je ajouter : en tentant d’éviter les gouttes de pluie ? Parce que dernièrement… Mais, oui, tu sais bien, a dit Elle. Non, je ne savais pas. On a fait un film de « sur la route », et je l’ignorais. Je ne sais pas comment elle avait été informée de ça. Nous irons voir le film lorsqu’il passera dans notre salle habituelle, assurément. Je serai sûrement surpris de ne pas retrouver... [Lire la suite]
Posté par philg à 20:35:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

29 mai 2012

Hébuterne

Un nom repéré parmi d’autres lorsque nous visitions le musée des tranchées de la Somme : Hébuterne. Et j’apprends qu’il s’agit d’un patelin du Pas-de-Calais, lieu de combats de la première guerre mondiale, et proche des champs de bataille que nous avons déjà visités en d’autres occasions, en particulier le mémorial de Beaumont-Hamel, consciencieusement entretenu par les hommes de Terre-Neuve. Je revois mentalement ce paysage poignant, laissé en l’état, les tranchées se comblant peu à peu de terre grasse et herbue. Il faisait... [Lire la suite]
Posté par philg à 11:01:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2012

terre ferme

Peut-être que le vent nous portera, qui sait. Peut-être nous muerons-nous en ces cerfs-volants à tête de dragon. Peut-être rugirons-nous sans le savoir. Nous marcherions des heures entières sur l’estran, dilués dans l’immense, rendus sourds par le fracas du ressac. Le loin serait incertain, mêlé à de lourds nuages sombres. Ou alors, surgis d’on ne sait où, la lumière et la chaleur nous seront cruelles. La lumière est toujours cruelle dans les moments difficiles. On se rassurera. Le vent nous portera. On murmurera ces paroles d’envie... [Lire la suite]
Posté par philg à 16:20:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mai 2012

yves

Le jour où tu es parti… En vrai, on ne sait pas le jour exact. On ne sait pas quel écueil, dans cet océan de jours gris a eu raison de toi. Le jour où tu t’es élevé au-dessus de nous, disons, le seul jour des environs où la température s’est hasardée au-dessus des vingt degrés, ce devait être un signe, la lumière était si violente, avec ses prés d’un vert éclatant, son ciel bleu implacable, ses fleurs clinquantes, claquant des mille nuances du spectre, que je fus tenté un instant de cacher mes larmes sous mes verres fumés. Je... [Lire la suite]
Posté par philg à 09:53:38 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
21 mai 2012

s'ancrer

Retrouver pour quelques jours, l’année dernière, le pays (un des pays) de mon enfance m’avait empli de joie. Je pouvais marcher dans d’anciens pas. Je pouvais te montrer. Je pouvais découvrir, aussi, avec toi. Car je suis bien loin d’avoir tout connu autrefois. Je me questionnais aussi. Le pays avait changé. Il s’était distendu, il n’était pas exactement conforme à ma mémoire. Mais la mémoire nous joue des tours, comme chantait je ne sais plus qui, nous qui croyions que notre amour… Maxime, non ? Depuis quarante ans, le pays... [Lire la suite]
Posté par philg à 15:33:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]