10 mai 2007

un pont de paris

Sous le pont Mirabeau coule la Seine Comme disait le poète. Derrière la rambarde de fer ternie par le temps Se dressent Les structures de métal et de verre Rêves futuristes d’hier et de maintenant. Dans la touffeur étonnante D’un soir d’avril Un orage en attente Commence de plomber le ciel Et finalement N’éclatera pas.
Posté par philg à 17:44:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

09 mai 2007

piaf

Il y a encore ce petit oiseau sur le fil électrique. Je ne le remarquerais pas, normalement. Je ne suis pas un passionné des fils électriques. Mais justement, lorsque je sors, c’est une des premières choses que souvent je remarque, ce petit oiseau. Parce qu’à lui tout seul, il fait pas mal d’animation. Son trille mélodieux est très sonore, complètement disproportionné à sa taille, je trouve, et il éclipse totalement le roucoulement des tourterelles et les cris disgracieux des étourneaux. Je lève les yeux vers l’oiseau qui se tient... [Lire la suite]
Posté par philg à 13:17:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
04 mai 2007

bibi

La boîte gisait dans le fond d’un placard. Tout en haut d’un placard de la cuisine, là où il faut grimper sur un tabouret pour attraper les trucs qui sont au fond. Nous savions qu’elle était là, bien sûr, même si nous avions oublié depuis longtemps pour quel usage nous l’avions achetée. Car elle gisait là depuis des années. Un nombre certain d’années, quoique incertain dans mon esprit. Nous n’oubliions pas sa présence tout en haut du placard, le grand ménage estival venant régulièrement nous la rappeler. C’était une boîte cylindrique,... [Lire la suite]
Posté par philg à 15:25:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 mai 2007

fraises persillées

Une fois n’est pas coutume, car nous ne sommes pas des inconditionnels des desserts, mais justement, j’ai envie de vous parler d’un dessert qui récemment a fait l’unanimité lors d’un repas entre amis. Un dessert d’une simplicité déconcertante qui plus est. Tout d’abord soyons juste : je n’ai rien inventé, j’ai réalisé une recette publiée dans le dernier numéro de la revue « REGAL » (excellent magazine au demeurant, dont je vous recommande chaudement la lecture baveuse). Bref il s’agit premièrement de réaliser un sirop avec du sucre... [Lire la suite]
Posté par philg à 13:27:17 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
02 mai 2007

véranda

Sur l’arrière de la maison, la véranda forme comme une verrue du plus laid effet. Je dis ça parce que je n’aime pas qu’une vieille maison soit défigurée par un appendice de mauvais goût. Quoi qu’il en soit cela n’a pas d’importance, ce n’est pas ma maison, même si j’y ai mes habitudes. A la vérité, j’aime bien, finalement, être assis sous la verrière lorsqu’il fait beau mais pas trop chaud encore, et rêvasser en regardant les arbres en fleurs, la pelouse fraîchement tondue, la chienne qui file en aboyant vers un intrus imaginaire,... [Lire la suite]
Posté par philg à 12:28:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
30 avril 2007

prière

Hier soir, cette nuit plutôt, je lisais un polar, un de ces ouvrages dont je me suis toujours délecté et où la mort n'est, comment dire, ... qu'une figure de style. Je lisais ça sans trop de conviction, sans bien enregistrer les ressorts de l'intrigue, encore tout abasourdi par la funeste nouvelle dont je venais d'être informé par mon répondeur. Oui, parce que la mort, la vraie, on l'oublie souvent, mais elle est néanmoins tapie là, quelque part, prête à faucher n'importe lequel d'entre nous. Ainsi viens-je d'apprendre le... [Lire la suite]
Posté par philg à 11:20:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

24 avril 2007

falaises

Le ciel avait beau être limpide, les façades avaient beau prendre une belle teinte mordorée dans le soleil déclinant, il n’empêche qu’un vent frisquet balayait les rues et les quais. Mais quel plaisir néanmoins, après avoir essuyé une pluie dense et continue sur au moins deux cent kilomètres. Je ne reconnaissais pas grand-chose de la ville, ni même de son port. Pourtant je me souviens qu’autrefois je m’étais rassasié de la vue de beaux murs de briques se mirant dans l’eau sale, comme un avant goût du nord. Nous avons... [Lire la suite]
Posté par philg à 18:02:36 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
23 avril 2007

tout ça pour ça

Un fort taux de participation au scrutin pour (a priori) si peu de changement. Tout va pour le mieux, alors ?
Posté par philg à 17:41:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
22 avril 2007

vorsicht

Vous n'avez pas encore voté ? Ben, dépêchez-vous ! Enfin, Faites gaffe quand même... ... n'allez pas trop vite... ... les gendarmes sont de sortie !
Posté par philg à 15:59:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 avril 2007

absence

Voilà. C'est décidé, je pars quelques jours en vacances. Bon, je ne suis pas fou, je sais bien que la météo est plus volontiers riante lorsque ce sont les autres qui sont en vacances, vous par exemple. N'empêche, je suis sûr que ça va me faire du bien...
Posté par philg à 17:32:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]