25 mai 2007

orchis

Il avait plu le matin. Les herbes hautes du chemin étaient encore toutes chargées de gouttes. Nous avions tous les pieds mouillés, et le bas de nos jeans était trempé. Je me demandais alors si cette promenade était une bonne idée. Pourtant parfois le soleil faisait une timide apparition, et alors la campagne soudain semblait suer et rire à la fois. Malgré l’inconfort dû à l’humidité ambiante, j’étais heureux de marcher sur ce chemin que je connais bien. J’étais heureux de montrer à mes amis chaque détail, chaque détour, chaque... [Lire la suite]
Posté par philg à 07:50:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

24 mai 2007

cérémonie

Il fait chaud. Pour la circonstance j’ai enfilé ma veste la plus sombre, bien qu’elle commence à être légèrement élimée. Je transpire, et pourtant je tremble. J’espère que mes jambes continueront de me porter sans défaillir. Sur le côté de la cathédrale, de petits groupes de gens se font et se défont de manière anarchique. J’imagine les machins informes qu’on nous faisait observer autrefois dans les microscopes du lycée. Pourquoi donc me mets-je à penser à des trucs bizarres ? Ce n’est pas le moment. Aussi je m’en veux un peu. Je... [Lire la suite]
Posté par philg à 09:01:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 mai 2007

chaussures

C’est chaque fois pareil lorsque je mets ces chaussures-là : je marche et parfois je baisse les yeux vers le trottoir, il faut bien regarder où on met les pieds, n’est-ce pas, je vois mes chaussures et ça me fait sourire. Oui, parce que mes chaussures ne sont pas pareilles. Je ne suis pas le grand blond avec une chaussure noire, d’ailleurs je ne suis pas blond, ni très grand, ni distrait au point de mettre des chaussures dépareillées. N’empêche que mes chaussures ne sont pas pareilles. Ce sont bien les chaussures de la... [Lire la suite]
Posté par philg à 20:00:22 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
21 mai 2007

blé

Lové dans tes bras, ce soir, je ne sais pourquoi, je pense à un champ de blé… Ou plutôt si, c’est une association d’idée, le souvenir de l’arc électrique qui m’avait terrassé la première fois au contact de ta peau. Et puis : je m’étais fait couper les cheveux, je partais au régiment. Souvenir inexistant de ces non-jours encasernés. J’étais seulement dans l’attente. Et puis : j’avais été délivré provisoirement. Une permission, ils appelaient ça. La première. Deux (ou trois) longs jours à ne penser qu’à toi. ... [Lire la suite]
Posté par philg à 21:03:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 mai 2007

album

Il y en a un nouveau...
Posté par philg à 15:23:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 mai 2007

glacier

Pour vous faire patienter quelques jours, voici un petit texte de fiction écrit dans le cadre d'un atelier d'écriture : Elle attend. Aujourd’hui encore. Cela fait plus d’une semaine que, chaque après-midi, elle ouvre la porte du salon de thé en faisant entrer une large bouffée des senteurs de la montagne. Elle ne dit rien. Elle cherche mon regard et incline légèrement la tête en m’adressant un bref sourire. Si bref que parfois je me demande si par hasard je n’ai pas rêvé. Elle est comme un rayon de soleil, cette femme, elle est... [Lire la suite]
Posté par philg à 14:23:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 mai 2007

lip

Samedi dernier j’ai rajeuni de plus de trente ans. De ces années lumineuses, je n’ai voulu me remémorer que le bon, que les idéaux. Je me suis souvenu qu’entre deux révisions mollassonnes je me réjouissais de la lecture d’Actuel et de Libé. J’en parcourais passionnément le papier baveux, y compris les pages de petites annonces. Parfois je prenais la plume et je rédigeais une réponse que je n’envoyais jamais. Je froissais des papiers et les jetais à la corbeille. Au mur de ma chambre j’avais accroché le poster du Larzac, un... [Lire la suite]
Posté par philg à 08:40:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
13 mai 2007

rencontre

La compétition venait de se terminer. Nous avions échoué en finale. Personnellement je n’avais pas été le plus mauvais de l’équipe, mais je n’avais pas brillé non plus. Je n’avais pas de quoi être fier. Pourtant j’étais heureux, ces deux jours passés ensemble avaient été une bonne surprise. Une certaine fébrilité s’emparait de moi. Cela conjugué à la chaleur infernale qui régnait dans la salle ne manquait pas de me faire transpirer. En attendant la proclamation, à l’heure dite, du palmarès, j’étais sorti récupérer mon bagage... [Lire la suite]
Posté par philg à 19:40:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 mai 2007

un pont de paris

Sous le pont Mirabeau coule la Seine Comme disait le poète. Derrière la rambarde de fer ternie par le temps Se dressent Les structures de métal et de verre Rêves futuristes d’hier et de maintenant. Dans la touffeur étonnante D’un soir d’avril Un orage en attente Commence de plomber le ciel Et finalement N’éclatera pas.
Posté par philg à 17:44:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 mai 2007

piaf

Il y a encore ce petit oiseau sur le fil électrique. Je ne le remarquerais pas, normalement. Je ne suis pas un passionné des fils électriques. Mais justement, lorsque je sors, c’est une des premières choses que souvent je remarque, ce petit oiseau. Parce qu’à lui tout seul, il fait pas mal d’animation. Son trille mélodieux est très sonore, complètement disproportionné à sa taille, je trouve, et il éclipse totalement le roucoulement des tourterelles et les cris disgracieux des étourneaux. Je lève les yeux vers l’oiseau qui se tient... [Lire la suite]
Posté par philg à 13:17:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]