03 février 2015

tandem

Pourquoi cours-tu comme ça ? Bonne question. En l’occurrence, il s’agit du titre d’un recueil collectif de nouvelles que je lis actuellement lors de mes trajets en TER. La réponse à la question pourrait être multiple. Chacun de nous a sa propre réponse. Courir pour brûler des calories et pour me décaper la tête. Voici ce que pourrait être la mienne. Il est vrai qu’en courant, j’ai parfois l’impression de penser à cent à l’heure, bien plus vite en tous cas que ma modeste allure. Il arrive même que j’écrive. Du rythme de mon... [Lire la suite]
Posté par philg à 13:56:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 janvier 2015

abonnement

On parle beaucoup d’abonnements, ces jours-ci, à cause de Charlie. Eh bien non, je ne m’abonnerai pas à Charlie Hebdo, même s’ils ont besoin de fric, et même si je serais heureux qu’ils fassent encore longtemps partie de mon paysage. Pourquoi ? D’une part je suis moyennement friand de satires et de caricatures ; il m’arrive néanmoins d’acheter Charlie ici et là dans un kiosque, voire auprès d’un vendeur de rue ; je me souviens d’un qui nous avait raconté sa vie, en bas de la rue Mouffetard, alors que nous étions à la... [Lire la suite]
Posté par philg à 13:33:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 septembre 2012

sur la route

Les places à l’ombre sont chères, en cette ambiance estivale. Mais l’essentiel est que j’en aie trouvé une. Rien de tel qu’un café-terrasse pour se ressourcer un peu. Je lis "Lire". On parle de « sur la route ». Le livre. Celui que j’ai aimé. On parle de son auteur. Mes mots en cet instant sont inutiles puisque ceux des autres me fascinent. Je m’interromps un instant pour dépiauter le biscuit accompagnant mon petit noir. Je peste fugitivement contre la cellophane forcément rétive. Puis j’avale le gâteau sec avant de... [Lire la suite]
Posté par philg à 08:47:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
31 mai 2012

sur la route

Sur la route. Je me souviens avoir été en arrêt devant une affiche, dernièrement, tandis que nous arpentions les trottoirs de la ville. Dois-je ajouter : en tentant d’éviter les gouttes de pluie ? Parce que dernièrement… Mais, oui, tu sais bien, a dit Elle. Non, je ne savais pas. On a fait un film de « sur la route », et je l’ignorais. Je ne sais pas comment elle avait été informée de ça. Nous irons voir le film lorsqu’il passera dans notre salle habituelle, assurément. Je serai sûrement surpris de ne pas retrouver... [Lire la suite]
Posté par philg à 20:35:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
13 octobre 2011

découverte

Je vous invite à découvrir (et à commander, bien sûr) le livre de mon amie Sylvie en cliquant sur l'image Elle évoque ses souvenirs avec beaucoup d'élégance et rend ainsi hommage à une grand-mère aimée.
Posté par philg à 13:51:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 septembre 2011

quel écrivain ?

J’ai lu quelque part… Bref, quelque part. Sur un blog littéraire. Pas un blog d’écriture, un blog de lecture. C’est littéraire de toute façon. J’ai lu là, donc, les réponses aux items d’un incontournable portrait chinois, en l’occurrence celui de la tenancière des lieux. À la question, quel écrivain auriez vous voulu être, la dame a répondu : Amélie Nothomb. Et à la question, quel écrivain ne voudriez-vous surtout pas être, elle répond : Christian Bobin. C’est marrant, je crois que j’aurais répondu exactement le... [Lire la suite]
Posté par philg à 12:27:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

10 mars 2011

la ville noire

Dans cette ville, la ville noire, se trouve un musée de la coutellerie. C’est à cet endroit, dans la boutique du musée, car chaque musée possède sa boutique, n’est-ce-pas, que j’ai trouvé le livre. La ville noire. J’avais lu un entrefilet à ce sujet il y a déjà quelques années. Je me disais que oui, cela pourrait m’intéresser, un roman sur la ville noire, même si je ne suis pas féru de littérature classique, ni même romantique. Jusqu’alors je ne l’avais jamais trouvé en librairie. Ce n’est pas faute d’avoir fouillé les rayons... [Lire la suite]
Posté par philg à 08:34:15 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
12 janvier 2011

autoportrait

« …pendant toute ma vie de photographe, ce sont des moments tout à fait aléatoires que j’aime retenir. Ces moments savent me raconter bien mieux que je ne saurais le faire. Ils expriment mon regard, ma sensibilité. Mon autoportrait, ce sont mes photographies. À chaque photo il pouvait se passer quelque chose, comme il pouvait très bien ne rien se passer. Ma vie a été pavée de déceptions, mais aussi d’immenses joies. Je voudrais ne retenir que ces moments de joie, qui consolent de tous les autres. Quand la vie furtivement vous fait un... [Lire la suite]
Posté par philg à 12:58:46 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
27 novembre 2009

graffiti

Pour tout l’or de monde Tracé sur le mur gris Imaginé Le champ des possibilités Immensité de lagons et de palmiers Imaginée la banalité Des rêves Caviar et champagne à volonté Regard levé vers le ciel Bleu et tavelé Vue à travers la vitre sale Et la zébrure des caténaires Tracée sur le mur gris Qui abrite le rêve L’étrange sentence dénuée de verbe Et de verve Mais non de rêve Murs gris qu’on ne voudrait jamais quitter Parce la vie y pulse Et le rêve Ne jamais... [Lire la suite]
Posté par philg à 20:28:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
10 octobre 2009

consignes

Par curiosité j’ai lu le règlement d’un concours de nouvelles. Jusque là j’ignorais que cela pouvait exister. Un concours de nouvelles. A vrai dire je ne me suis jamais préoccupé de savoir si mes nouvelles étaient aptes à concourir à quoi que ce soit. Pas plus que de savoir si elles étaient aptes à être imprimées sur du beau papier. Donc j’ignorais l’existence des concours de nouvelles. Pour une raison quelconque il se trouve que ce serait tentant de participer précisément à ce concours, c’est pourquoi j’en ai lu le règlement. Ce... [Lire la suite]
Posté par philg à 17:44:31 - - Commentaires [9] - Permalien [#]