23 mars 2017

traces noires

Jour de marché, temps gris, vent et crachin. Typique de la région parisienne ? Typique d’un mois de mars ? Typique du temps que je n’aime pas. Puisse la morosité ne pas m’envahir. Panier à la main, je passe devant la maison aux pigeons. La dame à sa fenêtre, robe de chambre et cigarette, me salue. Le temps a changé ! Eh oui. Hélas. Conversation banale entre inconnus ouverts. Les pigeons sont globalement absents. Tant mieux. Je n’ai rien a priori contre ces volatiles, sauf s’ils se trouvent en grand nombre dans un... [Lire la suite]
Posté par philg à 11:05:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 février 2017

le voyage à Nantes

On pourrait se demander ce qui nous passe par la tête lorsqu’on se pique d’aller visiter une ville inconnue en ces jours incertains de début février. Le samedi après-midi, puisque le déplacement avait lieu un week-end, a tenu ses promesses. Il faisait beau, le soleil d’hiver allongeait les ombres sur le pavé lisse, les façades se reflétaient dans un miroir d’eau. Nous nous sommes dit que Nantes imitait notre nouvelle capitale régionale. Nous cheminions le long du trait vert peint sur le pavé et destiné au visiteur afin qu’il ne... [Lire la suite]
Posté par philg à 14:32:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 février 2017

découverte

On croit connaître sa ville, et pourtant il arrive qu'on en déniche des replis et des ourlets encore inconnus. Et alors qu'on ne l'imaginait même pas, s'épanouit le plaisir de la découverte...  
Posté par philg à 09:56:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
01 novembre 2016

vignoble

Nous roulions depuis quelques heures dans le brouillard. Puis le temps s’était levé, comme on dit,  sans pour autant que le soleil n’apparaisse. Pour cela il nous faudrait attendre d’avoir passé la Saône. Soudain, alors que nous filions dans la descente à quatre voies du col des Baudots, 400 et quelques mètres d’altitude, j’avais été frappé par l’impression d’une grande luminosité : les coteaux resplendissaient d’un jaune éclatant, voire de quelques taches d’un vif orangé, et j’ai supposé que c’était là la livrée automnale... [Lire la suite]
Posté par philg à 11:55:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2016

lasalle

J’ai tenté de retrouver les lieux d’il y a quarante ans. Physiquement je les ai trouvés, bien sûr, il suffit de savoir lire une carte et de suivre la bonne route, et fi des GPS et autres machins du genre. Quand je dis la « bonne » route, je me comprends, j’en parlerai peut-être une autre fois. Disons qu’il s’agit de la route exacte. Donc : retrouver les lieux. Plus exactement retrouver le souvenir des lieux. Exercice périlleux, car souvent décevant. Nous sommes arrivés par une route étroite qui n’éveillait en moi... [Lire la suite]
Posté par philg à 17:08:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 mai 2016

Romain Rolland

Parfois j’habite rue Romain Rolland. Habiter une rue portant le nom d’un écrivain est une satisfaction pour le grand lecteur que je suis. D’autant que certaines des plaques émaillées un peu vieillottes qui jalonnent la rue indiquent « Romain Rolland, écrivain du peuple ». Je n’aurais certes pas apprécié qu’on nomme la voie de manière ostentatoire du nom d’un écrivain des riches ou d’un écrivain des rois. Écrivain du peuple me convient à ravir. Je crois, à mon grand dam, que je n’ai jamais lu une ligne de Romain Rolland. Ou... [Lire la suite]
Posté par philg à 10:51:18 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

20 avril 2016

oiseau de légende

En Catalogne, nous avons visité les vestiges d’une cité ibérique, à quelques encablures de la mer. Le commentaire échappé des audio-guides, dit (en français, dieu merci, et j’ignorais jusque-là que j’utiliserais un jour un engin de cette sorte) par un des archéologues du site, était ma foi fort intéressant et nous faisait déambuler à petite vitesse dans le dédale des ruines. Je ne sais pas si je me souviendrai de tous les détails concernant les murailles, les silos à grains, les fouilles horizontales ou verticales. Peu importe. Sur le... [Lire la suite]
Posté par philg à 17:04:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 février 2016

les baraques du 14

À travers la vitre sale du wagon, je vois des arbres. Des peupliers plantés en rangées régulières, décharnés par l’hiver, certains abattus par une ancienne tempête. Éclairés par le couchant, se détachant ainsi en harmonie sur le fond sombre du coteau, ces arbres m’en rappellent d’autres, il suffit de peu, et le voyage ferroviaire est propice à la rêverie. Nous étions venus en forêt. Si ma mémoire est bonne, le temps était doux pour décembre, mais l’humidité ambiante nous incitait à garder les manteaux fermés. Nous enfoncions un peu... [Lire la suite]
Posté par philg à 14:08:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 décembre 2015

un bistrot, rue de turbigo

Les temps changent. Tout change. La rue est triste, il me semble. Peu animée, en tous cas. Dans un sens, tant mieux si les boutiques ne sont pas prises d’assaut. Nous devons sacrifier au rituel des cadeaux de Noël. Donc boutiques. Hier, j’ai dit à Elle, en approchant de l’une d’elle, je t’attendrai à l’extérieur. Je l’ai déjà fait. Mais ce jour-ci, pas besoin. La foule n’était pas au rendez-vous. On pouvait respecter mon espace vital. Les temps changent. Les rues aussi. Je reconnais celle-ci, bien sûr, nous y passons souvent, à pied... [Lire la suite]
Posté par philg à 14:10:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 août 2015

vue sur la plaine

Tu ne sais jamais de quoi tu garderas le souvenir. Tu ne sais même pas si tu te souviendras de la moindre image. C’est pourquoi tu dois avancer en confiance. T’en remettre au hasard, de la couleur, de la lumière, de l’ampleur de la vue, du pittoresque et que sais-je encore. L’autre jour, nous sommes allés au ravitaillement dans une fruitière que nous ne connaissions pas, à quelques kilomètres de la ville. Je ne connaissais pas non plus le village de la fruitière, Chevigny, en bordure du massif de la Serre. J’ignorais même jusqu’à son... [Lire la suite]
Posté par philg à 14:20:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]