11 janvier 2016

choux de bruxelles

J’ai remarqué qu’on avait parfois de drôles d’idées culinaires. À commencer par celle-ci : au marché, samedi matin, je repère à l’étal d’un producteur local de légumes (bio) des choux de Bruxelles. Sans réfléchir plus que nécessaire, je propose à Elle qu’on achète des choux de Bruxelles. C’est vrai que ces petites boules vertes ont l’air bien sympathique. Sauf que. De mémoire, je n’ai jamais aimé les choux de Bruxelles. Et me reviennent à l’esprit de mauvais souvenirs d’assiette, des repas de midi interminables, à la cantine ou... [Lire la suite]
Posté par philg à 12:45:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 janvier 2015

la stratégie du pain

Voici quelques jours, j’ai entendu à la radio que le pain était une tradition française. Cette affirmation péremptoire devait être suffisamment intrigante pour que je m’en souvienne encore. En fait j’ignorais que notre beau pays était censé avoir l’apanage du pain. Je n’ai pas mis énormément les pieds à l’étranger, mais en tous cas, dans chacun des pays que j’ai visités, on mangeait du pain, et du bon. Je n’ai pas de souvenirs, dans ce domaine, de mes incursions en Angleterre : j’étais ado et la boulange ne comptait pas, à cette... [Lire la suite]
Posté par philg à 08:55:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 avril 2014

béchamel

Nous venons de déguster des quenelles au brochet de la Dombes, nappées d'une suave béchamel et de quelques copeaux de parmesan, et cela m'a donné l'idée de publier le texte suivant, qui marine dans mes fichiers depuis bientôt quatre ans. Voilà une éternité que j’avais préparé de la béchamel. Il faut dire qu’en été, les sauces. Sur le marché du samedi, j’avais fait l’acquisition d’un petit chou-fleur. Elle avait envie de ça, un chou-fleur. Pour dans la semaine, avait-elle dit. L’idée me laissait quant à moi vaguement indifférent,... [Lire la suite]
Posté par philg à 09:39:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
15 janvier 2014

le murmure du printemps

Si le silence envahissait soudain la cuisine, j’entendrais aisément l’eau s’égoutter dans les chéneaux. Cela ne se peut pas. Aucun risque que le silence atteigne subrepticement cette cuisine. Nous sommes plusieurs à vaquer, couper, mixer, touiller, rincer. On prépare un festin. Le printemps fait grise mine. Il murmure dans les gouttières. Il verdit le jardin. Il exubère. Il fait un temps à officier en cuisine. Les recettes sont déployées, aussitôt lues dans la dernière revue, aussitôt adoptées. Bientôt adaptées. Cela va sans dire, car... [Lire la suite]
Posté par philg à 13:47:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
11 janvier 2013

une odeur de brûlé

J’ai versé le quinoa dans l’eau frémissante (deux volumes d’eau pour un volume de graines). J’ai oublié volontairement de saler, puis, soucieux de rationnaliser le temps, je suis sorti vider une cuvette d’épluchures sur le tas de compost, ce dernier se trouvant pile poil à côté de l’emplacement où mon voisin et ami O était présentement occupé à tronçonner des bûches. Nous avons parlé, quoi, cinq minutes, pas plus, sinon nous aurions risqué de prendre froid, même si nous partagions prudemment le même timide rayon de soleil. Vingt,... [Lire la suite]
Posté par philg à 12:51:04 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
04 janvier 2013

mâche

Il se peut qu’après les agapes et libations festives de fin d’année, de début d’année, de fin du monde, de fin des haricots, de début à tout, il se peut, tout bêtement, que je n’aie plus faim, que ça me retienne même de parler de nourriture, alors qu’en France, n’est-ce pas, nous ne parlons que de ça, c’est bien connu, notamment lorsque nous nous trouvons attablés. Ce qui n’est pas mon cas. Je veux dire, je suis bien attablé, mais devant mon ordi, pas devant une assiette garnie et de l’argenterie qui me fait de l’œil. Je n’ai pas fin,... [Lire la suite]
Posté par philg à 14:51:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

09 décembre 2012

crumble aux moules

Tu pleureras, tu diras que c’est la faute aux oignons. Tu retourneras ciel et terre, ou du moins les chemises cartonnées bourrées de recettes glanées dans les journaux. Tu ne trouveras pas. Tu ne voudras pas m’écouter, lorsque je t’affirmerai qu’on s’en fiche, qu’on n’à qu’à improviser un peu, un crumble aux moules, ce ne doit pas être sorcier à imaginer. Oui, oui, mais tu voudras quand même trouver la recette, tu iras même chercher sur mon vieux blog fermé depuis sept ans. Tu ne trouveras pas. La fatigue aidant, ça te fera pleurer.... [Lire la suite]
Posté par philg à 17:51:44 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
14 novembre 2011

vocation potagère

Il ne s’agit pas d’un concombre masqué, de ceux qui égayaient nos jeudi après-midis de leurs aventures potagères. Je ne me souviens d’ailleurs pas dans quel magazine on lisait ça. J’étais abonné au Journal de Mickey et ce n’était pas dedans. Enfin je ne crois pas. Et à vrai dire je ne comprenais pas grand-chose à ces histoires vaguement surréalistes, même si j’en ai conservé un bon souvenir. Bref. Il ne s’agit donc pas d’un concombre, mais d’une courgette. On reste dans la sphère cucurbitacéresque (mot non encore admis dans le bob,... [Lire la suite]
Posté par philg à 09:22:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 octobre 2011

manger dehors

 Nous n’avions jamais mangé dehors si tard dans la saison, il faut croire. En tous cas c’est la première fois que ça arrivait un 25 septembre 2011. Je ne sais pas si ça s’arrose. Voyons voir. Peut-être qu’un soupçon de Caol Ila… Nous étions nombreux, ça tombait bien qu’il fasse beau. Parce que pour loger tout le monde confortablement dans la cuisine qui sert aussi de salle à manger, ça aurait été la croix et la bannière. Excellent roman de William Boyd. Vous devriez essayer. Je vous assure on rit beaucoup. Enfin moi j’avais ri, et... [Lire la suite]
Posté par philg à 20:36:27 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
22 septembre 2011

fumets

Quel bonheur, lorsqu’il pleut comme ce dimanche, et comme par hasard, alors qu’on vaque à ci et ça dans les profondeurs de la maison, de se laisser soudain assaillir par la douceur d’un fumet rare en provenance de la cuisine. Ce n’est même pas l’idée de manger qui me tient en haleine. Loin de là. D’abord parce qu’au moment où je capte ces odeurs suaves, l’après-midi s’étire en langueur, comme seuls savent le faire les dimanche après-midi pluvieux. En tous cas nous avons cuisiné, ça c’est sûr. Si je dois faire l’inventaire de la... [Lire la suite]
Posté par philg à 09:01:25 - - Commentaires [9] - Permalien [#]